Le diable vous propose un souhait, qui peut changer votre vie, est-ce que vous oserez accepter son...offre ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une souris verte qui défiait les lions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asura Thuban
Westerienne
Westerienne
avatar


Messages : 33

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Une souris verte qui défiait les lions   Mer 14 Jan - 12:30

"Lire, quelle ineptie". Tout le monde l'avait dit à Asura, un jour ou l'autre, que ce soit son père, ses frères, ses camarades de classe, ou Mme Lorca. Mais la verte aux yeux roux n'en avait que faire. D'un regard, elle tourna la page du livre ancien et holographique qui se tenait devant elle, passionnant. Cela faisait une semaine qu'elle avait tué celle qui l'avait achetée comme cobaye. La jeune fille avait déjà fait deux choses des plus importantes.
Tout d'abord, une réunion avec les autres dirigeants de la société dont elle avait ''hérité'', pour déterminer la ligne de conduite économique de cette industrie de software. Asura avait été claire: le but du jeu était de gagner le plus d'argent possible en une année, argent qu'elle comptait évidemment dépenser intégralement pendant l'année qu'il lui restait à vivre.
L'autre chose avait été d'affirmer sa suprématie en classe. Si ses camarades ignoraient qu'elle n'était pas née dans le même pays qu'eux, ils sentaient bien que la jeune fille n'était pas comme eux, et donc la méprisaient. A présent qu'Asura était libre de briller, sans Mme Lorca pour la brider, elle leur prouverait qu'elle était mieux qu'eux tous.

La voiture volante, noire, effilée, nerveuse, parcourait Dyonisis. Un filet de musique classique coulait, directement dans les tympans de la jeune fille. Le véhicule volant poursuivait sa route, guidé automatiquement par les pensées de sa conductrice, qui, ainsi, pouvait rester plongée dans sa lecture. Son but ; en venant à Albion, était prémédité. Après avoir tenu à prouver aux Westeriens qu'on pouvait être ex-cobaye et riche, puissante, et respectée ; elle voulait prouver aux Dyonisiens que l'on pouvait être une femme et être forte.
Asura portait une chemise et un pantalon de tailleur noirs, stricts mais pas encombrant si jamais par hasard un combat se présentait. La Westerienne avait fait des simulations. Simplement, à mains nues, si elle pouvait très bien vaincre un autre Westerien, elle ne tiendrait pas plus de cinq minutes face à un Dyonisien. Juste le temps d'infliger quelques coupures avant de mourir... Mais, grâce à ses armes, et aux quelques modifications expérimentales, elle espérait pouvoir se défendre plus longtemps si l'occasion se présentait.

Asura arriva dans une rue assez large, au sol recouvert de sable. La voiture se posa au sol, et un pan de mur disparut, permettant à la jeune fille de sortir du véhicule. Malgré ce chaud soleil de milieu d'après-midi, la Westerienne portait un macfarlane noir, ample. La seule touche de couleur était la première boutonnière orangée qui rappelait l'or de ses yeux. Et l'utilité du long manteau était simplement de faire passer Asura pour un garçon. Malgré ses cheveux longs, ce ne serait pas impossible, car le visage de la Westerienne, fermé, rendu volontairement inexpressif par les souffrances, aux traits précis, pouvait appartenir à un homme comme à une femme. La jeune fille savait que, en se présentant immédiatement comme tel, nul ne l'écouterait. Alors que, si elle se présentait comme un homme, elle pourrait mener à bien ses deux ambitions. A savoir : devenir plus forte, et acheter l'arène.
Devant la Westerienne, deux enfants en bas âge, une fillette et un garçonnet, se bataillaient. La jeune fille s'avança vers eux, et sortit de sa poche une barre au chocolat. Les deux gamins tournèrent leurs têtes vers elle. Avec bienveillance, Asura tendit le goûter à la petite fille.
Aussitôt, son camarade, si un tel nom peut-être utilisé, se jeta sur l'enfant pour lui ôter de force le chocolat. Calmement, la Westerienne souleva le garnement par le col le temps que la petite fille mangeât la nourriture. Quant l'enfant eut fini, Asura rejeta le garçon par terre. S'il ne savait pas chuter et se faisait mal, tant pis pour lui.

Du coin de l’œil, Asura avait aperçu un autre Dyonisien. Même si elle brûlait d'envie d'engager une conversation, de préférence houleuse, elle savait cela inutile et décida de ne pas l'aborder ouvertement, ce qui pourrait, par la suite, être un désavantage.

Revenir en haut Aller en bas
Leonhard Tempels
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 59

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Mer 28 Jan - 14:10


 

 
« Une souris qui défiait les lions  »

 
Feat Asura

 

▬ Je t’en supplie Leooooon !

▬ Non Adam.

▬ Allez ! Tu peux bien le faire pour moi non ? C’est notre jour de repos, tu peux bien m’accompagner à un café ayant ouvert l’autre jour !

▬ Pourquoi tu n’y vas pas seul alors ?

▬ Parce que les prix sont réduits si l’on y vient à deux !

Je soupirais, forcé de devoir faire face à ses yeux doux semblables à ceux d’un chien suppliant qu’on l’emmène faire une balade dehors. Le saut de joie qu’il eu après que j’ai finalement accepté y ressemblait bien, aussi. En ce début d’après-midi nous étions sortis du manoir des Dragons, habillés de façon normale et non-officiel. Je possédais une chemise grise dont les boutons au niveau de mon col étaient déboutonnés, mon pantalon d’une couleur sombre tandis qu’Adam portait un haut blanc à manches longues ainsi qu’un jean déchiré au niveau des genoux. Porter des habits aussi simples permettait de souffler de temps en temps, changeant de l’uniforme de l’ordre.

Les rues étaient assez animées, comme d’habitude, après tout Albion était la capitale de ce continent, ce pays. Il y avait beaucoup de personnes différentes parmi toute cette foule qu’Adam et moi traversions sans aucuns soucis, on pouvait remarquer de grands guerriers en armure, des marchands habillés de soie, des voyageurs avec divers sacs sur leur dos etc … Seuls les femmes non – accompagnées étaient rares, en général ce sont les mères des nobles ou de grandes familles qui peuvent se permettre de parcourir les rues sans risquer quoique ce soit. Adam stoppa brusquement sa marche, se dirigeant vers une vitrine avec divers habits de différentes couleurs. Ces vêtements n’étaient pas d’origine Dyonisienne, elles devaient probablement venir d’un autre continent. Sa grande curiosité pour les autres cultures et les personnes le rendait parfois amusant mais pénible, après tout cela allait faire bien dix minutes que nous sommes restés plantés devant ces habits, à attendre qu’il se décide quoi finalement prendre.

▬ Hmm… Mmm…

▬ Adam, je pars devant. Quand tu te seras décidés quoi prendre, retrouves-moi devant ton fameux café.

Il ne me répondait pas tellement il semblait concentré, perdu dans ses pensées. Je soupirais en haussant des épaules et en poursuivant mon chemin. Changeant de rue, j’entendis un bruit étrange sifflé à mes oreilles, levant la tête pour apercevoir une ombre traversé le ciel de la ville et se poser plus loin sur le chemin. Haussant les sourcils, c’était ma curiosité cette fois-ci qui s’éveillait. Je m’avançais, d’un pas toujours aussi tranquille, mais mains dans les poches de mon pantalon. Une fois assez proche j’arrivais à déterminer ce qui venait d’atterrir : une voiture. Un véhicule, ici ? Et qui volait qui plus est ? En voilà quelque chose d’originale. Tandis que mon regard resté centré sur cette voiture volante, je sentis quelque chose se cogner contre moi au niveau de mes jambes. Je baissais lentement la tête, surpris de voir que c’était une enfant qui venait de se bousculer contre moi. Peut-être a-t-elle courue sans remarquer que j’étais là. Ses cheveux blonds me rappelaient brièvement Catherine, ma sœur… Souriant légèrement, je passais mes mains sous les aisselles de l’enfant pour bien la redresser et la relever, la laissant filer.

Mon attention fut plus attirée par cette personne aux longs cheveux verts qui se trouvait en face de la voiture. Vu son allure et ses vêtements, il devait être le propriétaire du véhicule, et donc il ne devait pas venir d’ici. J’approchais lentement, interpellant cet inconnu sur un ton neutre mais d’un regard curieux.

▬ On ne voit pas des voitures volantes tous les jours, vous n’êtes pas d’ici, pas vrai ?



Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Asura Thuban
Westerienne
Westerienne
avatar


Messages : 33

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Mar 3 Fév - 17:32

Finalement, le petit garçon s'était relevé, avec une souplesse et une rapidité dignes de quelqu'un qui devait déjà étudier l'art du combat depuis plusieurs années au moins. Il était peut-être très jeune, mais déjà potentiellement dangereux. Il deviendrait par la suite un de ces fiers guerriers, braves, courageux, etc...
L'enfant toisa Asura avec, dans le regard, une expression proche de la haine et du mépris. La Westerienne haussa les épaules, jusqu'au moment où elle remarqua que les yeux du gamin se tournaient vers la voiture volante. Méditerait-il une idée de vengeance, après s'être fait humilier par un étranger? Son honneur de fougueux combattant ne devait pas supporter cet incident. Qu'il essaye, si cela l'amusait. Asura avait laissé son automobile sous tension, ce qui signifiait que si quelqu'un n'ayant pas ses empruntes digitales s'en approchait, il aurait à subir une décharge électrique moyennement élevée. Pourtant, l'enfant jouait tranquillement avant l'arrivée de la verte aux yeux roux. Un léger sentiment de culpabilité la submergea, quand elle réalisa qu'elle venait de semer la discorde. Elle chassa bien vite cette impression, cela faisait longtemps qu'elle avait prévu sa venue à Albion, et qu'elle avait prévu de commencer en agissant ainsi.

La petite à qui la Westerienne avait offert à manger partit en courant, après un bref merci de la tête. Asura lui demanda si elle lui avait fait peur... La course de l'enfant s'arrêta quand celle-ci heurta un passant qui arrivait en sens inverse. Sous le choc, la petite trébuche, et manque de tomber au sol. Cependant, le jeune homme la relève avec douceur. S'agissait-il d'un Dyonisien? Malgré ce comportement allant plus ou moins à l'encontre des souvenirs que la Westerienne avait gardés, ce jeune homme semblait bien du pays. Il portait des habits simples et sobres, et la jeune fille pouvait le regarder dans les yeux sans avoir à lever la tête. Cette personne ne ressemblait pas à une grosse brute, peut-être était-ce dû à sa finesse de visage et à ses cheveux d'un gris d'argent, où à la couleur étrange de son regard. Asura était intriguée.

L'inconnu s'approcha de la Westerienne, et lui demanda si, effectivement, elle n'était pas de Dyonisis.

Non, je viens de Westéria.

Elle laissait traîner son regard aux alentours, sur l'horizon, comme l'aurait fait quelqu'un découvrant le pays pour la première fois.
[désolée, c'est un peu court :s]
Revenir en haut Aller en bas
Leonhard Tempels
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 59

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Mer 4 Fév - 10:13


 

 
« Une souris qui défiait les lions  »

 
Feat Asura

 

Alors que j’approchais lentement, j’apercevais un second enfant qui était resté là, à observer la voiture sans roue qui restait au-dessus du niveau du sol. C’est vrai qu’à y mieux regarder c’était une technologie impressionnante et pratique. Après tout ce serait bien utile de pouvoir traverser les continents à bord d’un tel engin. Malheureusement, c’est bien parce que ce genre d’appareils est facile à abattre dans les airs que même ceux qui en ont les moyens évitent d’utiliser de tels engins au risque d’être pris pour des cibles faciles. Dyonisis n’a pas la technologie pour imiter de tels véhicules, mais il possède bien des façons de les faire chuter comme des mouches. Enfin bref, je n’ai aucune raison de chercher à détruire un tel engin donc je vais arrêter de trainer sur ce sujet.

Je gardais mon attention sur cet étranger aux longs cheveux verts qui affirmait venir de Westeria. Comme quoi on peut finir par rassembler les informations dont on a besoin d’un simple coup d’œil. Je le voyais inspecter les alentours, comme s’il découvrait la ville pour la première fois. Je me demandais bien qu’est-ce que pouvait faire quelqu’un de Westeria ici, tourisme ? Affaires ? Pas vraiment possible de deviner rien qu’en regardant la personne en question. En parlant de ça je trouvais qu’il portait un manteau un peu trop long pour une aussi haute température dans ce quartier. Cela ne m’étonnerait pas qu’il soit armé, après tout ce continent a déjà forgé sa réputation dans le sang et le fer.

M’enfin bon, je divague. La chaleur était de mise et je sentais déjà une goutte de sueur couler le long de ma tempe. Je me massais la nuque en soupirant, j’avais soif et je savais que le café d’Adam n’était pas loin… Sauf que c’est abruti, lui, n’était pas à côté non plus. A perdre son temps dans les magasins et boutiques d’antiquités. Regarder cet étranger me donnait d’autant plus chaud rien qu’en le voyant porter un manteau aussi long. Passant ma main sur mon menton je venais d’avoir une idée…

▬ Vous avez du faire une longue route depuis Westeria. Je connais un café pas très loin d’ici, je vous invite. Si cela vous intéresse.

M’adressais-je au Westerien, sur un ton toujours aussi neutre mais pas agressif ou imposant. Après tout s’il veut, tant mieux, s’il ne veut pas, tant pis. Ce n’est pas un café au tarif normal qui allait me trouer le porte-monnaie. Je faisais désormais face à l’inconnu aux longs cheveux verts, montrant la direction du café avec le doigt.

▬ Je m’appelle Leonhard, Leonhard Tempels.

[ Pas de soucis, ne t'inquiète pas pour la longueur ^^ ]



Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Asura Thuban
Westerienne
Westerienne
avatar


Messages : 33

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Ven 6 Fév - 18:38

Le soleil frappait assez rudement, et Asura le ressentait. Mais qu'importe. Elle voyait, à présent que, en dehors de sa condition de cobaye, sa vie en Westeria l'avait beaucoup ramollie. Enfant, même par pleine canicule, elle devait porter plusieurs épaisseurs de vêtements, épais et solides pour résister aux travaux ménagers. Ce ne serait pas un petite manteau qui la ferait étouffer. Elle avait un instant hésité, avant de partir, avec les manteaux dotrés de moteurs avec régulation calorique autonome. Mais la jeune fille trouvait ce concept plus ou moins ridicule, et les moteurs produisaient un bruit assourdissant.
Les rues s'étaient partiellement vidées, les habitants étant allé s'abriter de la chaleur dans leurs maisons respectives, où se réunissant dans des cafés. Asura regardait les passants qui s'éclipsaient, au bout d'une seconde à peine. Certains, elle se souvenait les avoir vus passer, il y a longtemps, habituellement, mais ils avaient vielli maintenant. D'autres, dont elle se souvenait du visage, ne paraissaient plus. Peut-être avaient-ils déménagé, ou étaient morts pour les plus âgés. Enfin, elle voyait passer de nouveaux visages, qui n'arpentaient pas ces rues quand elle était enfant.
La Westerienne avait emmené de l'argent sur elle, et elle hésitait à proposer un verre à son interlocuteur. Seulement, en tant que nouvelle arrivante, elle n'était pas sensée connaître de bonne adresse. La verte aux yeux roux se tut donc, cherchant un moyen de sortir de cette situation où le silence commençait à s'installer.

Le jeune homme proposa alors à l'étrangère de l'inviter dans un café, soulevant le fait que la route avait dû être longue. Une telle solicitude étonna Asura, elle ne se rappelait pas que les gens qu'elle avait pu connaître pouvaient faire preuve d'hospitalité. Ce garçon l'intriguait. Elle se demandait s'il aurait été aussi aimable si elle s'était présentée immédiatement en tant que femme.

Effectivement, ma route a été assez longue. J'accepte votre invitation avec plaisir, je vous en remercie beaucoup.

Si sa voix n'était pas rocailleuse et profonde, elle n'était pas non plus trop aigüe, assez pour ne pas se trahir. Asura avait de la monnaie, par carte bancaire et un peu de liquide, au cas où la carte ne soit pas acceptée. Son hôte désignait du doigt la direction à suivre, que la jeune fille parcourut du regard. Ce pouvait être une bonne idée. Enfin, le Dyonisien se présenta. Asura pensait que la moindre des choses serait de rendre la politesse. Elle hésita un instant.

Enchantée, je m'appelle Asura Thuban

Elle avait parlé de manière asurée. Choisir un faux nom pour camoufler un faux nom était profondément absurde. La Westerienne craignait un instant que la voyelle finale de son prénom ne la dévoile. Mais au final elle avait choisi le nom d'une entité mythologique, et elle estimait que si cela devait être donné comme prénom, ce serait aussi bien pour un garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Leonhard Tempels
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 59

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Lun 9 Fév - 9:34


 

 
« Une souris qui défiait les lions  »

 
Feat Asura

 

En quelques instants les rues se vidèrent, les âmes qui y vivaient d’habitude retournant dans leurs foyers. Etaient-ils perturbés à cause de cette machine volante, s’étant posée si près de chez eux ? Probablement, ne vivant pas dans les rues du coin, je ne connais pas l’opinion publique sur ce sujet, donc je préfère arrêter de me poser la question et de passer à autre chose. Le Westérien aux longs cheveux verts répondait à ma proposition, affirmant que sa route fut longue et qu’il acceptait mon invitation. J’haussais légèrement les sourcils, légèrement surpris de sa réaction. Il était bien plus poli que je ne le pensais. Contrairement à une autre personne de Westeria qui me venait en tête, je n’étais pas accueilli comme la plus repoussante marmaille, bien qu’il était clair que la personne en face et moi-même vivions dans deux mondes complètement différents. S’il savait que j’étais un Dragon, un homme répondant à n’importe quel service contre une récompense, comment agirait-il à mon égard ?

Je suppose que tout est un jeu d’informations, savoir la contrôler et s’en servir. La seule chose que nous avons partagés lui et moi, ce sont nos noms. Le sien ne me disait rien, mis à part la similitude avec celui du dieu de la colère, tout comme le mien ne semblait rien lui dire. Asura Thuban. Un nom assez étrange, du moins c’est ce que je me disais. Quel genre de parent donnerait pour nom à son enfant celui d’un dieu déchu considéré comme un traître ? Les goûts et les couleurs, ainsi que l’ironie j’imagine. Je n’allais pas m’attarder plus que cela sur son nom, ouvrant la marche en direction du café qui n’était plus très loin de nous. Il avait un nom assez particulier, « The Black Cat ». Assez original pour un café, donc forcément source d’attentions particulières. En ouvrant la porte, mon invité et moi-même furent accueillis par plusieurs serveuses bien habillées et maquillées, ayant sur leurs têtes des oreilles de chats noirs.

« Adam… Je ne vais même pas chercher à discuter de tes goûts. »

Pensais-je silencieusement en gardant un visage neutre, partant m’installer sur une table libre en faisant signe à Asura de s’asseoir à son aise. Apparemment on pouvait commander quelques pâtisseries pour accompagner le café. Comme tout était à moitié prix, je n’allais pas me gêner. Faisant signe à la serveuse, je lui fis part de ma commande.

▬ Bonjour, je prendrais votre meilleur café ainsi qu’un éclair au chocolat. Celui avec un dragon dessiné dessus.

J’avoue être curieux de cette pâtisserie dont un dragon était dessiné sur le dessus avec du chocolat. Après qu’Asura ait passé également sa commande, je lui demandais sur un ton neutre :

▬ Alors, que peut bien faire une personne comme vous par ici, à Albion ? Vous êtes ici pour faire des affaires ?




Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Asura Thuban
Westerienne
Westerienne
avatar


Messages : 33

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Lun 16 Fév - 16:30

Le prénom d'Asura avait laissé perplexe Leonhard. Tant mieux, il s'agissait de l'effet escompté. Le Dyonisien ne posa pas de questions, et la légère vague d'inquiétude qui avait atteint la jeune fille s'évapora au loin. Elle suivit son hôte à travers quelques rues dont le sol, et les maisons, reflétaient la lumière du soleil. Après très peu de temps, les deux promeneurs arrivèrent devant le café dont Leonhard parlait. Asura en lut le nom: "The Black Cat". La Westerienne, à son tour, se posa des questions sur la raison de donner un nom. Mais la devanture de ce café n'était pas celle d'un taudis miteux, bien au contraire, tout était mis en œuvre pour attirer l'attention du passant, et l'invitait à entrer se reposer et prendre une boisson.
Leonhard ouvrait le chemin, et tous deux passèrent le seuil du café. Asura remercia le Dyonisien. Une fois qu'ils furent entrés, quelques serveuses les entourèrent. La jeune femme les détailla du regard. Ces Dyonisiennes, d'une mise et d'une figure avenantes, belles, souriantes, portaient des oreilles de chat sur la tête. La Westerienne s'assombrit et s'interrogea. Ces filles étaient-elles aussi heureuses que leurs sourires et leurs rires ne voulaient le laisser paraître? Ces beaux habits ne cachaient-ils pas une vie en lambeaux, pleine de malheur et d'humiliations? Asura ne pouvait pas savoir. Et, surtout, dans l'état actuel des choses, elle ne pourrait rien faire.

Leonhard s'assit à une table libre, et invita son hôte à faire de même. Asura le rejoignit aussitôt. Elle parcourut du regard le cadre, sobre mais impressionnant, s'accordant avec le nom du café et l'habit des serveuses, confortable, enfin. Le Dyonisien lui indiqua alors qu'elle pouvait commander une pâtisserie en plus de sa boisson, car tout était à moitié prix. Asura hocha la tête. Elle n'allait certainement pas se priver, mais bien laisser un peu libre cours à sa gourmandise. Après que son hôte eût passé sa commande, et qu'elle eût dû faire face à un terrible dilemme cornélien pour choisir, elle demanda à son tour à être servie:

Bonjour! Quant à moi, je souhaiterais prendre du thé à la menthe, ainsi qu'un beignet aux pommes.

La serveuse repartit. Leonhard demanda alors à Asura ce qu'elle faisait à Albion. Celle-ci se tut un instant, afin de réfléchir. Les buts primordiaux qu'elle s'était donnés, devenir plus forte et acheter l'arène, ne représentaient surtout que des finalités. La verte aux yeux roux n'était pas assez naïve pour penser qu'il lui suffirait d'arriver et de claquer des doigts pour obtenir ce qu'elle voulait. Et elle ne pouvait pas révéler ses ambitions à tout va.

Je suis effectivement plus ou moins ici pour les affaires. Mais mon temps ici n'est pas compté, et je peux aussi considérer ma venue comme ayant pour but de prendre du repos et voir une autre civilisation.

Ce n'est peut-être pas extrêmement délicat comme réponse, Asura ne savait pas.
Enfin, les serveuses revinrent, apportant les boissons et les pâtisseries demandées.
Revenir en haut Aller en bas
Leonhard Tempels
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 59

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Mar 24 Mar - 17:57


 

 
« Une souris qui défiait les lions  »

 
Feat Asura

 

J'observais Asura qui commandait à son tour après quelques secondes de réflexions, prenant quelque chose pour le moins classique mais qui reste goûteux. Je voyais mon interlocuteur se tournait vers moi ensuite pour répondre à ma question, affirmant qu'il était bel et bien venu pour faire des affaires mais que dans l'état actuel il prenait cette visite comme un temps de repos. Étrange lieu de vacances tout de même, les rues d'Albion ne sont pas réputées pour être vues comme les plus « reposantes » qui puissent exister, bien au contraire. Dans un pays où les forts mangent les faibles, il y avait peu d'endroit où ce que recherchait Asura existait. Personnellement vivre dans une telle ambiance ne m'a jamais dérangé, puisqu'au final je reste un Dragon, c'est une vie bien assez différente du reste de la vie. Nous vivons reclus dans notre manoir, en sortant majoritairement pour remplir nos contrats. Je doute qu'à l'époque de mes ancêtres il était autorisé de sortir pour se balader, comme je le faisais actuellement. C'était probablement interdit, afin de mieux encadrer des guerriers d'élites. La discipline est primordiale pour faire de simples hommes des Dragons.

Enfin, je m'écarte du sujet. Au final Asura a d'étranges goûts pour prendre ses vacances, à moins qu'il ne me dise pas tout ce qui est tout à fait possible en réalité. Mais qui suis-je pour le forcer à me raconter ce genre d'informations ? Je ne suis qu'un inconnu qui lui offre un café, rien de plus. Je n'en reste pas moins curieux de savoir. Voyons voir jusqu'où je pourrais lui tirer les vers du nez.

▬ Si je puis me permettre, vous avez plus l'air de quelqu'un qui est venu faire un repérage des lieux que quelqu'un qui vient en vacances. Quels genres d'affaires comptez-vous réalisés par ici ?

Les boissons ainsi que les pâtisseries arrivaient, portaient sur un plateau d'argent par une ravissante serveuse qui déposait délicatement notre commande sur la table. Je baissais les yeux sur mon café dont une légère buée de chaleur s'échappait, y remarquant un chat sombre finement dessiné dans le café même. Je remarquais également l'éclair au chocolat avec un dragon décorant le dos. Je le prenais à la main avant d'en prendre une bouchée, mâchant lentement afin de profiter de la saveur et de le reposer. C'était délicieux. Je décidais de goûter cette fois-ci au café dont le goût me faisait légèrement sourire. Délicieux, une nouvelle fois. Cela faisait longtemps que je n'avais eu à profiter de tels délices. Je regardais Asura en gardant un léger sourire, me disant que si je ne disais rien sur moi il pourrait mal prendre ma remarque précédente. Après, je n'avais rien à caché donc....

▬ Pardonnez mon indiscrétion, je ne sais pas si vous savez ce que cela représente mais je fais partie des Dragons. Lorsque les affaires approchent de moi, je suis directement intéressé.... Et curieux.

Voyons voir si Asura n'avait rien à caché également. Je n'ai qu'à testé petit à petit ses connaissances, et je jugerais moi-même s'il est suffisamment intéressant pour soutenir la future entreprise qu'il compte réalisé à Albion. Seulement s'il est suffisamment intéressant.

[Je m'excuse du temps que j'ai mis pour répondre ><]


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Asura Thuban
Westerienne
Westerienne
avatar


Messages : 33

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   Mer 25 Mar - 15:19

La serveuse repartit, de sa démarche souple et grâcieuse rappelant le félin éponyme de ce café. La Westérienne se demanda combien de temps elle devrait attendre avant de voir sa commande re venir. Chez elle, la nourriture aurait été apportée par un petit drone, aurait flotté du plafond jusque dans son assiette, ou aurait surgi d'une table mécanique et articulée. Mais ici, tut se faisait à la main, et c'étaient des humains qui assuraient le service. Cela rappelait à Asura que, lorsqu'elle se trouvait en ce pays, c'était elle qui faisait la servante pour les repas de son père. Et à présent, dans son esprit, se lever pour accomplir des tâches ménagères était indigne pour des humains, et simplement réservé à des robots. En comparant la mentalité des deux pays, les femmes pour les uns et les robots pour les autres occupaient plus ou moins la même place. Il n'y avait donc finalement rien d'étonnant à cette situation.
Face aux questions que lui posait Leonhard, la Westérienne ne savait pas toujours comment réagir. Certes, elle restait impassible, mais elle hésitait sur la proportion d'informations qu'elle pouvait donner à cette personne dont elle ignorait tout. S'il s'agissait de quelqu'un qui pourrait potentiellement lui chercher noises par la suite, mieux valait-il taire un maximum d'aspects de la venue d'Asura. Mais s'il s'agissait de quelqu'un dont l'aide pourait s'avérer importante et capitale, il fallait tout dire.
C'est entre ces deux eaux que nageait la petite sourit lorsque le Dyonisien lui posa la question suivante. En effet, il avait raison, Westérien et vacances n'étaient pas deux mots qui pouvaient se trouver dans la même phrase sans que cela ne choquât. Leonhard était donc quelqu'un de subtil, il vaudrait peut-être mieux s'en faire un allié, d'autant plus qu'Asura ne rencontrerait sans doute pas d'autre Dyonisien avec un esprit aussi ouvert.

En effet, je suis venue ici dans un but commenrçant. Dans la mesure où je dispose d'une assez grande somme d'argent, je souhaiterais acheter un monument de ce pays, et le développper.

La verte aux yeux roux ne craignait pas que la mention d'une telle fortune n'attirât les convoitises de quelqu'oreille indeiscrète, elle ne portait rien sur elle, et serait en mesure de se défendre. Elle n'avait pas directement fait mention du Colisée mais tâcherai de le faire comprendre par la suite si cela s'avérait utile. Enfin, elle décida de faire confiance à osn hpite, et lui révéla sa deuxième raison d'être venue à Albion.

De plus, je souhaite m'endurcir.

Ce n'était pas parce que toutes les activités demandant un effort étaient faites par des machines qu'il fallait en profiter pour devenir faible comme un limaçon.
La grâcieuse serveuse réapparut, apportant les commandes des deux clients. Elle posa devant Asura une raivissant assiette sur laquelle reposait un beignet doré recouvert d'une légère neige de sucre blanc, entremêlé de poudres de sucres verts et rouges formant des rinceaux et des motifs floraux. Sur une petite coupelle, une tasse arrondie contenait le thé à la menthe, fumant, qui embaumait. Ayant soif, Asura commença par prendre une gorgée de thé, dont la saveur la surprit très positivement: elle avait oublié le goût naturel de la nourriture, la saveur de la menthe. Elle s'était habituée aux aliments chimiques frabiriqués en usines, aux comprimés concentrés pour les jours où elle n'avait pas le temps de manger... Ce goûter était une bénédiction, et la Westérienne en remercia Leonhard.
Le Dyonisien donna à son tour des informations sur lui-même, disant appartenir aux Dragons. Enfant, Asura n'avait pas tellement pu être informée de ce qui se passait à Albion autour de sa maison, son père n'ayant pas jugé utile qu'elle sût autre chose que la lessive et la vaisselle. Mais, juste avant sa virée, la souris s'était renseignée son sa terre natale. En conséquence, elle connaissait quelques informations de base sur les Dragons, les quelques unes qu'elle avait réussi à trouver. Ce n'était peut-être pas grand chose, mais cela lui permettait de ne pas regarder son hôte avec de grands yeux ronds emplis d'ignorance.

Les affaires que je souhaite entreprendre sont-elles de nature à vous intéresser?

Le but de cette invitation n'avait peut-être pas été tout à fait innocent, alors. Mais l'aide de Leonhard serait sans doute indispensable. Cependant, Asura ne lui révélerait l'objet précis de ses vues commerciales que s'il se montrait intéressé pour aider la Westérienne.
[pas grave Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une souris verte qui défiait les lions   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une souris verte qui défiait les lions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une souris verte !
» Une souris verte ▬ É&N.
» crotti et mimi les p'tites souris
» La tourte verte
» Les broderies au point compté de la souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Wish :: Continent Ouest : Dyonisis :: Albion, la capitale-