Le diable vous propose un souhait, qui peut changer votre vie, est-ce que vous oserez accepter son...offre ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ombre Val'Vouivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombre Val'Vouivre



Messages : 4

MessageSujet: Ombre Val'Vouivre    Mar 20 Jan - 16:33

Que le Monde brûle
Afin de renaître de ses cendres
Ombre Val'Vouivre
Inventaire de base
- Deux dagues le longs de mes cuisses, on est jamais trop prudent.
Votre souhait
Je fais le souhait de permettre aux miens de se montrer au grand jour, pour que le monde puisse attester de leur existence. (en d’autres mots : le don de métamorphose. Ainsi que, si possible, la possibilité de parler même si la forme choisie n’a pas de larynx et de cordes vocales suffisamment développées, c’est quand même plus pratique)

Je suis l’Ombre du Grand Frère.


Je suis la main du Chaos.

Par ma volonté le monde sombrera dans les ténèbres.


Je me nomme Ombre. Ombre Val’Vouivre.

Informations Personnage
Nom/prénom: Ombre Val'Vouivre
Âge:25ans
Sexe:Féminin
Prédestination (bon, mauvais, mystérieux,...):Mauvais n’est pas un terme assez fort…Je dirais Chaotique.
Patrie (Dyonisien, Westerien, etc...): Aldébaride
Talent choisiLa flamme transcendante

Description physique et morale
Un minimum de 400 mots est demandé pour les deux parties réunies, vous avez donc de la marge !
Raconte nous ton histoire...
Je me nomme Ombre. Ombre Val’Vouivre. C’est le nom qu’il m’a donné. Mon nom de naissance, je ne l’ai jamais connu. Mon nom de baptême…n’a aucune importance. Les mots ont une force que les femmes qui m’ont élevées ne soupçonnent pas. Ce sont des idiotes, emplies d’une bêtise sans nom. Je les ignore. Je les méprises. Je leur crache à la gueule.

Je me nomme Ombre. J’ai grandi parmi les Aldébarides. En suis-je une ? Aux yeux du monde oui. Mais je n’en sais rien. Ou, plus exactement, je refuse d’y croire. Je me crois…différente. Je SUIS différente. Et l’orgueil n’a rien à voir là-dedans. Il me parle, tout simplement. Je suis sa messagère. Je suis sa plus grande fidèle. Je suis lui, il est moi. En toute humilité.

Je me nomme Ombre. Un jour, une femme de peu de vertu fut tirée de son sommeil par un chat. Un chat noir. À moins que ce ne soit un chien. Ou une corneille. L’histoire n’est pas claire sur le sujet. Quoiqu’il en soit, l’animal l’invita à le suivre, et la dame obéit, plus par bêtise que par curiosité. Aux abords du village, au creux d’un vieux chêne aux branches nouées, elle trouva un trésor. Un trésor bruyant, très bruyant. C’était moi. Je n’avais pas plus de quelques semaines. Dès ma naissance, je n’étais qu’une histoire. Une histoire que les femmes du village se transmettaient de bouche à oreilles au coin du feu.

Je vis pour les Ombres. Mon éducation en soi ne fut pas malheureuse. Pas franchement heureuse, mais pas triste pour autant. J’étais une fille. J’étais à Aldébaride. J’étais une favorisée. Je fus instruite. Sommairement, de par mes origines inconnues, mais néanmoins instruite. Rapidement, on traça pour moi une carrière militaire. Un pion, un simple pion. Un sous-officier éventuellement, avec de la chance. Et peut-être que les dieux m’accorderaient la chance de devenir officier, à la fin de ma vie, pour service rendu. Quelle vie merveilleuse. Quel destin fabuleux. Quelle histoire palpitante…quelle merde.

J’habite les Ombres. Heureusement, il me réserva un autre sort. Celui de parler à l’autre monde. D’être leur témoin, leur avocat. Leur messager. Les voix s’insinuaient doucement en moi, années après années. Elles enveloppèrent mon esprit et mon âme, brouillèrent ma raison pour une plus grande illumination. Mon entourage y vit de la folie. J’y vis du génie. Question de point de vue. Sa vision était obscurcie par un trop plein de traditions lourdes et poussiéreuses. Les femmes qui m’entouraient ne parvenaient plus à voir le renouveau, ce mal nécessaire qui fait évoluer les peuples. Car oui, quoique certains en pensent, le chaos et la destruction apportent le renouveau et la vie. Une forêt ne peut grandir sans qu’une autre ne brûle.

Il se nomme Wendigo. Il est mon guide. Il est l’esprit rejeté par les idiots, car aux yeux des plus naïfs, ils incarnent le mal et la destruction. Il est le cinquième élément, l’être qui brise le quatuor éternel. Quatre couleurs, quatre humeurs, quatre saisons. Il y a huit fois quatre heures dans une journée, trois fois quatre mois dans un an. Pour chaque, un esprit, une place. Mais Wendigo est le Frère Malin, celui qui s’amuse à détruire ce que ces frères et sœurs ont construit. Mais quoi de plus normal ?

Il est le feu. À l’âge de seize ans, les miens me classèrent comme définitivement folle. Ils appelèrent cela de la… « skytofrénie » ou quelques chose du genre. Mais ils n’ont jamais été les miens. Les miens sont en moi, et m’accompagnent chaque jour que les esprits font. Bien sûr, Grand Frère est le plus grand d’entre eux. Il me protège. Il m’épargne de la folie du monde. Mon entourage vit en moi une douce illuminée, pas bien méchante, pas bien dangereuse. Pourtant, le feu de la révolution et du changement brûle en moi. Les années passèrent, sans que personne ne prenne plus la peine de m’écouter. Je m’enfonçais dans mon monde, je créais ma propre voix avec les miens.

Il est le vent d’hiver. Peu à peu, je compris ce qu’il attendait de moi. Je serais sa prêtresse. Je divulguerais sa sainte parole. Je serais la guide du monde en son nom. Et un jour le monde me vénérera. Je deviendrai une déesse.

Il est la pluie du printemps. Ma formation fut longue, et m’écarta définitivement des Aldébarides. Ils ne me comprenaient pas. Je n’étais pas encore prête pour leur expliquer. J’étais jeune. J’étais comme un bouton de rose immature. À peine une enfant. J’accomplissais toujours mon service militaire avec discipline, mais uniquement parce qu’Il me le demandait. Un esprit fort devait s’accompagner d’un corps saint. Il me le disait souvent. Un grand destin m’attendait. Je devais conduire le monde à sa perte. Pour sa plus grande gloire.

Il est la chaleur étouffante de l’été. Pourquoi moi ? Je n’en sais rien. Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi. Ma vie n’avait rien d’original. Mon histoire était des plus banales. Qui étaient mes parents ? Je n’en avais aucune idée. Je m’en fichais. J’avais un Grand Frère. Je n’étais jamais seule. Mais il m’avait choisie. J’étais l’élue.

Il est la tempête d’automne. Il est colère. Enfin. Oh oui, enfin. À l’âge de vingt-cinq ans, il me choisit officiellement. Il vint vers moi par une froide nuit d’octobre, alors que les arbres rougeoyants perdaient leurs derniers feuillages. Grand Frère me demanda ce que je voulais faire de mon avenir. Je lui répondis avec toute mon âme. Je veux être sien. Il me demanda si j’avais un souhait. Je n’en avais qu’un seul : laisser les miens s’exprimer, pour prouver au monde qu’ils existaient. Il m’informa ensuite que j’avais un an. Un an à attendre, avant que mon destin s’accomplisse.  Si, d’ici là, j’échouais, je mourrai. Dans le cas contraire, je deviendrais une Grande Prêtresse. SA grande prêtresse. J’en frémis. J’étais prête. Plus prête que je ne l’avais jamais été. Dans un dernier frisson, je m’agenouillai avec humilité devant lui, éblouie par son génie, sa grandeur et sa suprématie. Il était le Grand Frère. Il était le mal nécessaire.

Je suis l’Ombre.

PS : remarque à l’intention de tout lecteur saint d’esprit : L’auteure est en parfaite santé mentale, et n’éprouve aucun sentiment de vanité excessif (du moins pas plus qu’un humain moyen). La mégalomanie et l’orgueil ne sont pas ses qualités premières, et le terme « Gros Bill » n’est pas son objectif de vie. Néanmoins, en ce qui concerne la folie, le sujet porte à débat.
PS 2 :  remarque à l’intention de tout lecteur non saint d’esprit : ON VA TOUT CRAMER MOUAHAHAHAHAHAHA
Revenir en haut Aller en bas
Lie Volokine
Diablesse
Diablesse


Messages : 253

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Ombre Val'Vouivre    Mar 27 Jan - 15:34

PERROQUET D'AMOUR ♥ *lui donne un biscuit*

Est-ce que ta fiche avance ? ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Summer Zahova
Eurasienne
Eurasienne


Messages : 174

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Ombre Val'Vouivre    Mar 17 Fév - 21:29

Dis donc c'est que madame sait se faire attendre... What a Face

Ou en es tu ma femme? il te reste juste ta description normalement =) ♥

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ombre Val'Vouivre    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ombre Val'Vouivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» °×---×° Kazuki Vs Train ... Elle était la mort, il était l'ombre. Elle créait les zombies, il les controlait.°×---×° [PV.Kazuki]
» A l'ombre d'un arbre [PV Maëlys + 1 qui veut]
» La vouivre
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Wish :: Les prémices d'une aventure :: Présentation des personnages-