Le diable vous propose un souhait, qui peut changer votre vie, est-ce que vous oserez accepter son...offre ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 En quête d'allié. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liborio Amico
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 75

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: En quête d'allié. [libre]   Mar 23 Déc - 0:09

En quête d'alliés.

   
   


Il n'y a pas plus dangereux qu'un homme qui n'a plus rien à perdre. Liborio en est un parfait exemple. Depuis la mort de sa famille, il avais fait des choses ignoble, il était quasiment sûr d'avoir déjà gagné sa place en enfer mais il s'en moquait un peu. Un corps, une vie, une âme ne représentait plus rien à ses yeux. Pour lui les humains étaient de simple bout de viande animé par la haine et la survit. Combien de fois avait il ricané au nez de gens qui le suppliait avant de les tuer. L'amour ? Il ne connaissait se mot que de définition, il ne savait pas ce que cela signifiait ou plutôt il ne savait plus ce que cela représentait. Il ne comprenait pas comment on pouvait s'attacher. S'attacher pour lui signifie souffrir un jour de la mort de cette être. Seul la vengeance comptait pour lui, la réputation, oui il voulait se faire un nom dans ce monde pourri, il voulait maintenant marquer l'histoire en détruisant Dyonisis et toutes sa structure. Il était un esprit malade dans un corps sain. Mais il ne voulait pas s’arrêter là. Il voulait aussi punir les Dieux s'ils existaient, et sa rencontre avec le Diable lui avait plus ou moins fournit cette réponse, mais le jeune homme n'était pas idiot, depuis sa rencontre avec l'ange déchu, il était persuadé que d'autre personne avait surement passé un pacte avec lui. Pourquoi en était il si sur ? La raison était simple, il ne se considérait pas comme un élu et ne se prenait pas pour un être unique, il n'était pas le seul a vivre dans le malheur et la souffrance. Le diable avait surement déposé son dévolu sur d'autre gens. L'idée était simple il devait trouver ses personnes durant cette année et ainsi crée un petit groupe qui partagerait ses idée. il savait que à lui tous seul battre des dieux serait impossible. Mais il avait un autre objectif il devait trouver quelque chose que le diable lui même convoitait afin de pouvoir renégocier un nouveau contrat. Le sablier du temps à partir de maintenant allait s'écouler rapidement. Car oui le diable ne proposait surement pas ce genre de contrat par pure gentillesse. Il devait avant tous consulter des livres pour en apprendre plus sur lui. Car au final nul ne savait de qu'elle étaient les projets du diable.

Mais la question qui trottait aussi dans la tête du jeune homme était pourquoi proposait-il la mort ou de devenir un démon. Il était claire que tous le monde allait choisir de devenir un démon. Quelque chose de pas net se cachait derrière tous ça !


-----------------


Liborio avait donc décidé d'écumer tous les continents, il devait gagné en expérience et en pouvoir. Sa culture général était déjà grande mais il lui fallait encore plus de connaissance. C'est ainsi qu'il se retrouva à Euresia même. C'était la première fois qu'il posait les pieds dans la capital en temps habituel, il avait toujours rodé aux alentours. En venant ici, il espérait trouver premièrement un animal de compagnie, il loup blanc précisément et peut être trouvé d'autre personne maudite par le pacte. Certe la tâche semblait être rude car il ne pouvait parler de cela ouvertement devant tous le monde, il risquait d'être pris pour un fou.

Il croisa pas mal de personne en une journée beaucoup le dévisageait, surement à cause du petit cadeau que le diable lui avait fait avec ses yeux rouge sang. Il était claire que ce n'était pas l'idéal pour se faire de nouveau amis, surtout qu'il avait souvent tendance à regardé tous le monde de travers. Et puis cela faisait un moment qu'il sentait une nouveau pouvoir couler en lui. Y avait-il un rapport avec les visions qu'il avait eu en touchant Leon, il n'en savait trop rien, mais le temps lui donnerait surement des réponses.

La nuit allait tomber, il devait donc trouver un refuge, passa la nuit dehors était hors de question, il faisait beaucoup trop froid. Il s’arrêta donc à la première auberge. Il prit une chambre mangea le repars proposa et parti se coucher. Celle-ci était assez basique mais temps qu'il y avait un lit cela lui suffisait amplement. Il s'installa donc et se perdit dans ses pensées.


"Ce que l'homme ne veut apprendre par la sagesse, il l'apprendra pas la souffrance. Tel était ta vision père, mais je n'ai plus le temps pour laisser parler ma sagesse. Je doit agir, je doit devenir plus fort, sinon le jour voulu Aslan ne ferra qu'une bouché de moi. Je te promet de déposer sa tête sur ta tombe et laissé pourri son corps au charogne. Demain il faudra que je m'achète une armure légère, les temps risque de devenir rude et sanglant"

c'est sur cette dernière pensé que Liborio s'endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Onyx Kalantar
Eurasien
Eurasien
avatar


Messages : 73

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'allié. [libre]   Mar 23 Déc - 22:56

La nuit venait de tomber lorsqu’Onyx commença à apercevoir les quelques lumières de la ville d’Émeraude. La plupart des habitants, après une dure journée de labeur, se couchaient en même temps que le soleil. Une journée à travailler dans les champs ou passer du temps au marché demandait beaucoup d’énergie. C’est ce qui expliquait donc la noirceur qui régnait dans la majorité des maisons, en plus de la tranquillité qui régnait dans ce grand village. La lune, qui était presque pleine, éclairait la capitale d’Eurasia, lorsque les nombreux nuages ne venaient pas s’imposer devant la clarté lunaire.

Onyx utilisait ses ailles pour la première fois, du moins, pour un aussi haut voyage. Cela faisait une semaine qu’il avait rencontré le diable, une semaine qu’il était partit du village d’Émeraude, une semaine qu’il n’avait pas remis les pieds sur sa terre natale. Il avait passé tout ce temps à Westeria, ayant vécu toutes sortes de péripéties, mais ça, c’était d’autres histoires.

Le jeune homme revenait donc déjà dans son village. Pourquoi, reprendre sa vie où il l’avait laissé ? Absolument pas. Jamais il n’allait décevoir son grand-père et il était bien décidé à aller à la rencontre des trois autres continents, pour voir ce qui se trouvait dans ce monde si grand. Il avait seulement décidé de revenir ici, car c’était plus fort que lui, il fallait qu’il fasse son deuil sur sa relation avec Florence. Sa Florence, qui lui avait été volé, par son meilleur ami, Jon … Il souhaitait dorénavant passer à autre chose, mais, il avait besoin, besoin d’aller lui parler.

Le nouvel ange donna encore quelques coups d’ailles, puis se laissa planer pour atterrir directement sur un balcon, de la vieille auberge qui était juste en face de son ancienne demeure. Onyx fit disparaitre rapidement ses ailles, dès que ces pieds touchèrent le bois du balcon. Le silence régnait dans la rue, juste en dessous de lui. Il se retourna et mis ses deux coudes sur le rebord, puis se pencha le plus possible. Il avait vu juste. Il voyait exactement par la fenêtre de la cuisine, là il avait passer tant de temps. Elle était là, assise à la table, et il voyait Jon, à ses côtés. Ils riaient … Le cœur d’Onyx se serra.


* Je perds mon temps. Je n’aurai jamais dû venir ici. Jetons ce vieux sentiment d’amour … *

L’Eurasien les vit s’embrasser, puis Jon se leva et ouvrit la porte de la demeure, qui donnait directement la vue sur le balcon, qui se retrouvait au deuxième étage. Onyx, étant beaucoup trop voyant, se plaqua contre la porte de l’auberge, essaya de tourner la poignée qui était, par chance, débarrer et il se faufila dans la chambre.

Onyx connaissait bien l’auberge. Il avait aidé la propriétaire à plusieurs reprises à effectuer des travaux de toute sorte, et elle en avait profité pour lui faire le tour de celle-ci. Il connaissait bien les chambres, qui finissaient par toutes se ressembler. Cependant, il savait que celles-ci n’étaient pas souvent occupées, surtout à cette période de l’année, où le village d’Émeraude était loin d’être dans ses festivités.

Alors qu’il reprenait son calme, le jeune adulte, aperçut grâce à sa vision qui s’adaptait à l’obscurité de la pièce, un être, qui semblait couché. Celui qui était allongé sur le lit le regarda, et le sang d’Onyx se glaça. Des yeux rouges. Un regard qui ressemblait étrangement à celui du diable, vu une semaine plus tôt et qui était loin de normal, surtout pas pour les Eurasiens. Sortant son épée de son fourreau, l’Eurasien se mit en garde. Il allait jouer son rôle de protecteur de sa nation, comme dans le bon vieux temps.


- Que faites-vous à Émeraude, une ville pure ? Aller chercher les âmes vagabondes, comme vous avez su si bien absorber la mienne, cher monstre, cher diable … Mais tâcher de ne pas poser les pieds ici ?! J’en ai déjà eu assez de vous la semaine dernière …

C’est dans ce noir obscur que le jeune Kalantar observa celui qu’il croyait être le diable …
Revenir en haut Aller en bas
Liborio Amico
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 75

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'allié. [libre]   Mer 24 Déc - 3:05

Liborio commençait enfin à s'endormir, quand soudain un léger craquement provenant du balcon le sorti de son état de somnolence. Le jeune Dynosien fixa alors la porte, était-ce son imagination qui travaillait de trop ? Il était vrai cas force de passer ses nuits dehors à la belle étoile et à la merci des animaux sauvages on devenait rapidement paranoïaque. Quelques secondes plus tard un nouveau bruit plus fort et sourd se fit entendre, maintenant plus de doute quelqu'un venait de s'appuyer sur la porte qui menait au balcon, un voleur ?Avait-il escaladé le bâtiment jusqu'au balcon pour dévaliser notre petit Liborio? Cela semblait fort bizarre sur ce continent qui était reconnu pour ses habitants plutôt honnête, mais il était vrai que pour chaque règle une exception existait. En plus de cela, Liborio n'avait pas vérifié si la porte était fermée, une vraie erreur de débutant.

La poignet commençait alors à tourner doucement, le jeune dynosiein saisit son arme Incursio en mode gun et le cacha sous le drap pointé vers la porte. Celle-ci s'ouvrit alors laissant débouler un jeune homme, Liborio ne pouvait pas bien l'apercevoir a cause de la pénombre, mais celui-ci semblait bien être hostile et dégaina rapidement son épée, Liborio quant à lui garda son calme, il avait la situation sous contrôle, une épée contre un révolver, il ne fallait pas être un génie pour comprendre qui aurait l'avantage, d'autant plus que l'homme lui même ne savait pas qu'il était tenu en respect.

Mais le plus marrant arriva seulement après, ce garçon le prenait pour le diable, était-ce à cause de ses yeux ?Mais Liborio n'en revenait pas, ce qu'il était venu trouver ici était littéralement tombé du ciel. Oui ce jeune garçon avait passé un pacte avec le diable, il venait clairement de l'avouer. Certes sur une méprise, mais il l'avait dit. Liborio ne pu s'empêcher de rigoler.


"Non, mais sérieux ? Tu crois que je suis vraiment le diable . Et c'est quoi cette façon de parler mon gars . En plus, si le diable existait vraiment, tu penses qu'une simple épée suffirait à le tuer ? Ta trop forcé sur la bouteille à mon avis, le diable n'existe pas et c'est quoi cette histoire de pacte ? Allez assez jouer, assis toi sur la chaise là-bas et reste calme, tu vas m'expliquer ton histoire farfelu, je veux tous savoir et je suis un très bon tireur, si tu vois ce que je veux dire. "

Liborio retira le drap révélant son arme Incursio, il se leva de son lit en gardant une distance raisonnable, il était impossible pour cet homme de fuir maintenant sans risquer de se prendre une balle. Les choses allaient devenir intéressantes, il était clair que Liborio allait lui aussi lui compter son histoire, si celle qu'il allait lui proposer tenait la route.
Revenir en haut Aller en bas
Onyx Kalantar
Eurasien
Eurasien
avatar


Messages : 73

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'allié. [libre]   Sam 27 Déc - 18:16

Il riait devant lui. Il riait, se moquant de lui. Ce rire ne sonnait pas comme un rire terrifiant, mais, Onyx malgré tout méfiant, n’essayait pas que de se fier à son instinct. Qui sait ce que le diable était capable ? Le jeune Kalantar écouta par la suite cet être étrange qui ne se moquait pas seulement grâce à son rire de l’Eurasien, mais également, grâce à ses paroles. Devant lui, l’être lui disait qu’il n’était pas le diable, qu’il n’aimait pas du tout la façon de parler d’Onyx, en plus de lui dire qu’il avait l’air stupide avec son épée contre le diable. Il lui imposa même de s’assoir sur la chaise et de lui raconter toute son histoire. Onyx le défia alors du regard, mais aussitôt, le Dyonisien présenta une arme à feu, pointant le jeune homme. Onyx avala de travers sa gorgée de salive. Il en avait vu quelques-unes armes lors de son passage à Westeria. Les Eurasiens étaient définitivement un peuple en arrière sur tous et ils se devaient d’obtenir des armes plus puissantes. Les autres peuples pourraient aisément n’en faire qu’une bouchée d’eux.

Onyx resta silencieux quelques instants. L’être aux yeux de la couleur du diable devant lui voulait entendre son histoire, mais il ne semblait pas hésiter à lui tirer dessus s’il en avait besoin. Pourtant, quelque chose clochait. Il veut entendre son histoire par rapport au diable, il souhaite donc obtenir de l’information, mais s’il tirait sur Onyx, pour le tuer, il n’aurait pas plus d’information, et s’il tirait pour faire souffrir l’Eurasien, en le torturant, Onyx préférait mourir que de laisser s’échapper quelques formes d’information. Mais, au niveau de la torture, c’était facile d’avoir une conviction avant la torture, mais un coup que celle-ci était entamée, personne ne sait vraiment jusqu’à quel point l’être humain est prêt à libérer de l’information pour sa propre survie. C’est ça, l’instinct animal.

Gardant son calme, et retournant son regard de sur le pistolet, Onyx laissa tomber son bras qui tenait son épée, puis tira son épée sur le lit, qui rebondit légèrement pour aller se coucher au travers des draps. Le jeune Eurasien était alors devenu totalement inoffensif, étant donné l’épée qui se trouvait plus près du Dyonisien que lui.

- Vous avez raison. Une vieille épée dans ce monde ne sert à rien. Mon peuple est légèrement arriéré …

Onyx fit quelques pas, regardant le sol, puis la chaise que lui avait désignée l’homme. Il mit sa main sur son dossier.

- Mais si vous me tirer, inquiétez-vous pas que ce même peuple serait à vos trousses. Cependant, cela ne semble pas vous inquiéter. Probablement que vous allez vous échapper sans soucis, après avoir abattu quelques hommes. Une vie par là, une vie par-ci. Si vous tuer, vous êtes aussi bon que le diable. Aussi bien vous associer à lui dans ce cas-ci...

L’Eurasien leva son regard et croisa à nouveau ces yeux, d’un rouge vif.

- Et si vous en serrez à votre premier meurtre, j’en serai honoré, mais vous m’aurez sur la conscience toute votre vie. Je sais, c’est alléchant comme récompense. De toute façon, il reste à ce corps 51 semaines. Si vous êtes le diable, vous n’allez pas me tuer, préférant jouer avec vos victimes. Et si vous n’êtes pas le diable, tel que vous le prétendez, vous devriez vous méfier de celui-ci. Je suis son jouet après tout, et non le vôtre !

L’Eurasien s’assit donc sur la chaise et s’installa confortablement.

- Vous semblez vouloir quelque chose de moi par contre. De l’information. Je gagne quoi en retour ? Et, pourquoi ce n’est pas vous qui commencez par la vôtre ? Vous êtes un invité sur ce continent qui est le mien.

Regardant à nouveau son interlocuteur, Onyx attendait ses réponses. Même s’il le torturait pour obtenir une réponse, l’Eurasien savait que la propriétaire de l’auberge ainsi que les occupants du village d’Émeraude allait venir observer ce qui se passait.

- Vous avez donc deux choix. Soit que vous me tirer, et alors, dans ce cas, le diable et les Eurasiens sont à votre recherche, et un des deux va facilement vous trouver, ou bien, vous me raconter ce que vous voulez et pourquoi. Probablement que je vais collaborer dans ce cas, même si vous me prenez pour un idiot. Alors, une perte inutile qui est ma vie, ou alors, de l’information que vous désirez obtenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Liborio Amico
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 75

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: En quête d'allié. [libre]   Dim 28 Déc - 3:14

En quête d'alliés.

   
   

Alors que Liborio l'avait pris la main dans le sac et piégé, ce voleur osait encore le défier du regard, chose qui fît sourire le dyonisien. Comment pouvait-on être en tord, dans la merde et encore osée prendre de haut les gens ? Cette personne était vraiment intéressante, mais il avait apparemment bien compris la situation, après avoir fixé plusieurs fois Incursio, il s'auto-désarma en lançant son épée sur le lit, près de Liborio. Le jeune Dyonsien n'était pas né de la dernière pluie, il ne détourna pas le regard d'une seconde pour suivre l'épée. Si c'était un piège, il le trouvait des plus basiques, détourner l'attention pour prendre sa victime par surprise. Mais cella confirmait une chose, il n'était pas idiot.

Le jeune homme avoua qu'il était originaire de ce continent, information qui était plutôt logique, mais qui venait seulement d'être confirmé. Liborio avait toujours son arme pointée sur l'homme, celui-ci, se décidait enfin à se diriger vers la chaise, plus le temps passait et plus sa langue se déliait. Mais Il était malin le bougre, tout en dévoilant des informations anodynes sur lui, il posait en même temps des questions détourner pour avoir des informations sur Liborio. Une fois assis, Libo fit de même,  s'installa sur le lit, prit une bouteille de wisky qui était dans son sac avec sa main libre tout en écoutant ce que le jeune homme avait à dire jusqu'aux bouts. Il parla de beaucoup de chose qui était assez sencé, mais le bougre n'avait pas pris en option que Liborio n'était pas le genre d'homme à avoir peur des représaille. Il était natif de Dynosis après tous, tuer des gens était dans sa nature, se battre était une passion pour lui.

Tuer des gens ? Liborio n'avait fait que sa depuis ses dernières années, il était vrai qu'il n'avait jamais tué d'innocent par pur plaisir, mais il était vrai aussi que pour lui un combat ne se terminait cas la mort d'un des deux combattants, il n'avait rien de plus humiliant pour un guerrier qui ce respect que de perdre un combat et rester en vie par simple pitié. L'eurasien avait raison sur un point, s'il devait tirer maintenant cela rameuterait beaucoup de gens, Liborio devrait surement tuer beaucoup d'innocents pour defendre ca  vie et il s'en sortirait surement, mais le but n'était pas là, il ne voulait pas être recherché dans Eurasia pour le moment, il devait avant tous se renseigner sur le Diable. Pour ce qui du Diable, par contre Liborio ne se faisait pas beaucoup de soucis, cet homme était la preuve vivante qu'ils y avaient d'autre personne qui avaient passé un pacte avec lui, donc un jouet en moins ou en plus pour lui, cela n'avait certainement aucune importance. Cette réflexion lui couterait la vie, s'il la sortait à n'importe qui!


Liborio amenait la bouteille de temps en temps sur ses levres, il buvait son précieux liquide qui lui rechauffait le corps en même que les paroles du jeune homme. Une fois que celui-ci eux fini, un silence presque religieux d'une minute s'imprégnait dans la pièce, le seul bruit qui ressonait était le sirotement de Liborio qui fixait l'homme de la tête aux pieds, hochant sa tête d'un air pensif. Il tenait toujours Incursio en main, mais il décida de la basculer en mode épée, devant les yeux du jeune homme et sourit légèrement.

"Ton raisonnement n'est pas mauvais du tout. j'aime ça! J'aime les gens réfléchis tu sais ? Mais tu as faits une erreur de jugement crucial, tu as oublié la troisième option, car oui il y a bien une troisième option qui se présente à nous." Celui-ci marqua un temps d'arrêt, menant la bouteille sur sa bouche, il voulait laisser un petit suspens, et ainsi troubler l'esprit du jeune homme. " Hé oui ! Tu as malheureusement oublié la troisième option mon gars ! Car tu sors ton blabla, mais tu ne me connais pas ! Je suis peut-être un psychopathe, enfaite non ! Je suis un psychopathe !" Liborio passa sa lame devant ses yeux, la regarda avec un air de dément, versa un peu d'alcool dessus, puis passa sa langue, ses yeux accentuant le tout. "Je pourrais très bien te couper la langue, te torturer juste pour le plaisir et personne n'en serait rien. je n'aurais alors plus cas trouver une autre personne qui connait le Diable. Je pense que c'est même la meilleure option. Tu ne penses pas ? Mais ne répond pas. Enfin pas tout de suite"

À ce moment même Liborio regretta de ne pas avoir fait le souhait de lire dans les pensées des gens, la situation dans sa tête devait plutôt être drôle. En lui-même, le jeune dynosien pleurait de rire. Mais il était temps d'être sérieux, il avait un adversaire coriace au niveau de l'intelligence, le tout était de ne pas se faire manipuler.

"Ensuite, arrête avec tes petites questions entremêlées dans des informations inutiles sur toi, ne me prend pas pour un CRETIN ! Tu connais le poker ? Ben je suis très doué, le bluff ne marche pas sur moi. Jouons cartes sur table si tu veux bien ! Mais avant laisse-moi t'expliquer tes erreurs. "
Sur ce Liborio posa Incursio dans le lit, démela les draps et saisit l'épée de l'homme tout en l'examinant sous tous ses angles, il s'adressa à son voleur.

"Première erreur, je dirais la plus importante à mes yeux, tu as tenté de voler la mauvaise personne. Deuxièment, il te faudrait un meilleur matos pour cambrioler, regard la situation dans là qu'elle tu es maintenant et travailles ta discrétion nom d'un diable ! Je sais pas moi, je serais honteux à ta place de me faire sermonner par ma victime." Liborio jeta alors l'épée au pied de l'homme et repris Incursio. " Troisièment, avoir ta mort sur la conscience ? Laisse-moi rire encore une fois si tu veux bien . Une fois que quelqu'un est mort, il est mort. Il n'y a pas de conscience qui vient te hanter, sinon j'en aurais déjà plus de cent au cul. Ça c'était ta quatrième erreur avoir cru que je n'avais jamais tué personnes et jouer sur mes sentiments. Enfin soite." Liborio se releva du lit, toujours la bouteille et l'arme à la main, il fit semblant de s'avancer vers l'homme avant de dévier vers la seule table de la pièce pour s'appuyer contre, il bu une gorgée. "Cinquièment, venons au sujet qui nous intéresse, ta une paire de couilles bien carrées quand même tu sais ça ? Mais je vais te faire redescendre sur terre, enfin dans ton cas plutôt remonté des enfers, à quel moment tu as cru être unique ? Idiot comme raissonement quand tu y pense, non ? Tu es UN jouet du diable? Ok, ok, mais tu en un parmi temps d'autres, dis-toi ceci, plus vite tu meurs, plus vite il récupère ton âme." Liborio pointa alors son épée vers L'homme et la bascula en mode gun. "Mais je peux très bien te renvoyer vers lui maintenant si tu veux ? Tu semblais tellement heureux quand tu m'as pris pour lui. Alors tu veux ?" Un petit rictus malin se dessina sur le visage de Liborio " Alors maintenant, si tu as bien tout compris, explique-moi ton histoire ou alors utilise ton épée émoussée, prend ma vie, prend mes armes et devient un tueur. Car contrairement à moi je suis sur que tes mains ne connaissent pas le sang encore ! Je dis encore, Car oui, vu la voie que tu comptes suivre, elles le seront couverte un jour. Mais n'oublie pas un combat rameutera surement les gens et même si les gens de cette auberge se ramènent, je brulais cette auberge avant de mourir avec cette bouteille, le bois sa prend vite, ainsi que les maisons voisines, les chances que je m'en sorte sont à 50 %. Et si je survis, je ne tuerais pas car je voudrais que tu portes tous ses morts sur le dos, que tu ressentes la honte de ta faiblesse, le poids de ton erreur juste parce que tu as voulu me tenir tête. Par pur égoïsme, juste parce que monsieur ne voulait pas s'expliquer"

Les yeux de Liborio étaient devenus meutriés, plus il avançait dans la conversation, plus le désir de tuer se faisait ressentir.
Alors que la tension était palpable entre les deux protagonistes il se mit tout simplement à rire. Le dynosien prenait tous ceux-là pour un jeu c'était un peu sa façon de punir le jeune homme qui avait tenté de prendre l'homme de haut

" Pete un coup mon Gars, Je rigole, je ne tue pas les innocents, tu veux partir ? Libre à toi, mais si tu m'expliquais ton histoire avec le diable, tu en tirais surement des informations intéressantes pour toi aussi, les deux côtés seraient gagnants, tu n'es pas idiot, tu as surement déjà compris que moi aussi j'ai pactisé, je te payerais une nouvelle épée et je te compterais la mienne, ensuite nous tenterons de trouver une solution avant que le sablier soit totalement écoulé pour nous. Si cela te convien bien sur. "

Liborio s'assit alors sur la chaise près de la table, Il posa sa bouteille et invita son compère à venir boire, il bascula Incusio en mode épée, plusieurs options s'offraient maintenant à l'homme, celle de se battre en était toujours, il était donc hors de question de baisser sa garde.

" Et une dernière chose, je suis peut-être invité sur ce continent comme tu dis, mais c'est moi qui paye la chambre et jusqu'à demain 10 heures et preuve du contraire tu es chez moi là! Et si tu te le demande, je suis aussi bon à l'épée, je me nomme Liborio"

Liborio avait bien parlé pendant dix minutes, mais il n'avait pas eu le choix, il fallait qu'il retienne l'attention de cet homme. Son destin était maintenant entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quête d'allié. [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En quête d'allié. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Wish :: Continent Nord : L'Eurasia :: Le village d’Émeraude-