Le diable vous propose un souhait, qui peut changer votre vie, est-ce que vous oserez accepter son...offre ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les sentiments d'un objet bien à part | PV Leonhard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ba'al Antichrias
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 63

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Les sentiments d'un objet bien à part | PV Leonhard   Dim 25 Jan - 10:04

Le jour n'avait jamais mis autant de temps à se lever. Les bâtisses, délaissés, étaient dégradé par le temps. Quelques mousses et quelques étranges flores rongeaient les pieds de ce qui était autrefois des grattes-ciels. Il y avait aussi quelques animaux, sauvages, qui se promenaient aux milieux des carrefours vide de toute trace d'humanité. Oui, la cité oubliée n'était qu'un amas de gravas prenant la poussière et d'animaux s'y logeant, y élisant domicile. Rien de plus...Si ce n'est que cette citée oubliée était la capitale des Westeriens et que, déjà à l'époque, ils s'amusaient à se prendre pour Dieu. A créer des choses. Que nous ne pouvions pas voir dès le premier coup d'oeil.

C'était le matin et le soleil pointait timidement son bout. La rosée recouvrait les quelques mauvaises herbes tandis que les canidés fouillaient entre les carcasses de voitures volantes, rongés par la rouille. Ba'al était à la lisière de la cité, affublé de son armure incorporé et de son épée bâtarde bien calé dans son dos. Les bras croisés, il regardait les environs d'un air sombre. Il essayait de comprendre pourquoi ce lieu avait été laissé à l'abandon comme ça, sans n'avoir rien fait pour qu'elle disparaisse pour de bon. Un soupir et il décroisa les bras pour descendre en contrebas d'une boutique dont les stores étaient sévèrement fermés. Le vent caressait ses cheveux de corbeaux d'une manière lancinante.

- Bien, que dirait le diable concernant ce lieu ? Qu'il est aussi passionnant ses enfers sans doute...enfin, on m'a demandé d'y retrouver quelque chose alors...faisons ce qu'on me demande de faire...

Oui, quelqu'un lui avait confié la mission de retrouver un objet de grande valeur. Un vieux marchand qu'il avait croisé au détour d'un arrêt dans une taverne de Dyonisis. Un Westerien du nom d'Eltaris, qui avait quitté la cité oubliée depuis bien longtemps mais qui n'avait guère envie de se retrouver dans la nouvelle capitale. De ce fait, il avait migré dans la contrée natale de Ba'al, se saoulant au rythme des batailles, des guerriers et du sang. Toutefois, cet objet lui était cher et il l'avait oublié en déménageant. En temps normal, le serviteur du diable aurait refusé ce contrat car la paie n'était pas aussi bonne que ce qu'il demandait habituellement. Mais...en plongeant son regard dans celui du vieux, il avait compris son passé, son futur et cet objet était sans doute ce qu'il lui restait de plus cher dans sa vie. Alors, il avait accepté simplement.

Ba'al marchait à présent sur une route faite de marquages au sol effacé et de quelques fissures ici et là. Pas de bêtes sauvages dans le coin, il continuait donc sa promenade, la main néanmoins disposée à dégainer son arme massive. Puis, alors qu'il prenait sur la route de gauche, Ba'al vit la vitrine d'une boutique digitale. Le verre était sali de tout part et la teinte transparente avait prit une teinte jaunâtre. Mais par-delà ce verre, on pouvait y voir des télés gigantesques et des silhouettes que l'on pouvaient prendre pour des robots. Mais tout était bien évidemment hors d'états de marches.

- Les Westeriens étaient déjà bien avancés à cette époque...comment peut-être devenir ainsi ? Aussi cupide en matière d'évolution ? Et délaisser pourtant tout ce matériel ?

...
....
.....plus loin, une présence se dégageait. Dans les environs, quelqu'un, quelque chose espionnait du coin de l'oeil le premier serviteur du diable. Mais qui, quoi, pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Leonhard Tempels
Dyonisien
Dyonisien
avatar


Messages : 59

Fiche démoniaque
Niveau:
1/15  (1/15)
Points d'expériences:
0/30  (0/30)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Les sentiments d'un objet bien à part | PV Leonhard   Mar 27 Jan - 9:56


 

 
« Un objet bien à part  »

 
Feat Ba'al

 

L’ancienne capitale de Westeria, le continent technologique… En voilà un titre à rallonge. Le voyage dura bien des jours pour arriver jusqu’à la destination qui m’a été donnée, loin des frontières de mon propre continent. Marchant au milieu de cet amas de mousse et de gravats, je levais la tête pour témoigner de la hauteur et du gigantisme de cet endroit : le centre commercial. De ce que je sais de la société Westerienne, les centres commerciaux étaient des bâtiments rassemblant  un très grand nombre de boutiques et de biens à vendre. C’était en quelque sorte un lieu de rencontre pour les entreprises concurrentes et un point de repère pour les acheteurs. Probablement une stratégie pour développer énormément de chiffres dan un seul et unique lieu. Sur cette mission j’étais seul, le but étant de retrouver un objet dont le nom ne me disait rien, jusqu’à ce que mon client me le précise bien entendu.

Je passais au travers de l’immense fissure faisant office d’ouverture pour le centre commercial, gardant mon sabre dans son fourreau dans ma main gauche. Dans un endroit aussi sauvage, il ne serait pas rare que j’ai à me défendre face à des animaux dangereux ou à des bandits ayant pris pour refuge cet endroit abandonné. Le bruit de mes pas était accompagné de divers sons, me faisant remarquer que je bousculais plusieurs déchets comme des canettes vides ou que j’écrasais des bouts de verres brisés. Cette partie de la capitale abandonnée était en bien mauvais état, comme si la nature s’était vengée d’avoir été usée. Personnellement peu m’importe les suspicions qui tournent autour des raisons de l’abandon d’une telle cité. Certains disent que c’est à cause de la nature, du manque de ressources aux alentours, d’autres affirment qu’une maladie cachée aux yeux de tous s’est développée… Cela n’a aucune importance à mes yeux car ce n’est pas comme si j’avais besoin de savoir « pourquoi » après tout.

Je passais sous un étage à moitié ravagé, voyant plusieurs oiseaux fuir à ma venue. Je jetais un coup d’œil aux alentours, voyant de nombreuses boutiques sans vies. Des mannequins brisés à terre, des vêtements déchirés, des carcasses animales par-ci et par-là… Pas étonnant que plus personne de Westeria ne vit ici : il n’y a plus aucun intérêt à vivre dans un endroit où la mousse règne plus que les machines. Je traversais un mur réduit en morceaux, passant d’une boutique à une autre avant de rejoindre une grande allée qui possédait une véranda bien abîmée. Les rayons du soleil pénétraient les lieux.  Alors que je gardais les yeux levés vers l’immense fenêtre fissurée, avant d’entendre les bruits de pas d’une personne lourde plus loin, tournant brusquement la tête vers cette fameuse direction.

Une silhouette, au loin. Elle ne semblait pas m’avoir remarquée. Je fronçais les sourcils en faisant pression sur mon regard, tentant de mieux voir ce qui se trouvait au loin. Un homme aux cheveux d’ébènes, possédant une armure ainsi qu’une lame impressionnante dans son dos. Il n’avait pas l’air d’être un Westerien normal, son allure, sa démarche, son équipement. Il avait plus l’air d’être un Dyonisien qu’autre chose. Que pouvait bien faire un homme de Dyonisis dans un tel endroit ? Était-il lui aussi en mission ? Je n’ai pas entendu parler d’un autre Dragon réalisant une mission dans la cité abandonnée, et encore moins dans ce centre commercial. Je commençais à me méfier de cet inconnu…

« Devrais-je l’éliminer ? »

Cette pensée traversa mon esprit, laissant échapper une intention meurtrière alors que j’avais mon arme à la main, prête à dégainer. Néanmoins, il semblerait que l’homme en armure était sur ses gardes car, au moment où je réfléchissais à si je devais le tuer ou non, il tourna son regard dans ma direction avec sa main sur sa garde. Restant perplexe, je n’avais aucun raison de l’approcher, si ce n’est qu’il bloquait ma route puisque je souhaite accéder à la partie du centre se trouvant derrière-lui. Je soupirais brièvement, je n’avais pas besoin de me faire plus d’ennemis que cela dans cette mission, après tout il ne me connait pas et moi non plus… Je n’ai donc pas besoin de l’attaquer. Par contre, peut-être pourra-t-il m’aider pour retrouver ce dont j’ai besoin… Je quittais les ombres, marchant d’un pas tranquille dans sa direction, mon fourreau toujours à la main gauche. Mes yeux ne traduisaient aucun sentiment particulier comme la méfiance, je restais neutre, calme… Et faisais désormais face à un grand bonhomme, faisant bien une ou deux têtes de plus que moi.

▬ Je ne pensais pas rencontrer quelqu’un ici. Vous n’êtes pas un Westerien, n’est-ce pas ?



Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
 

Les sentiments d'un objet bien à part | PV Leonhard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil's Wish :: Continent Sud : Westeria :: La cité oubliée :: L'ancien centre commercial-